Sur les sites de rencontres, il y a des gens qui…

Bien sûr, sur les sites et applications de rencontres, il y a des gens qui cherchent l’amour « authentique » et qui sont réellement prêts à s’engager pour partager un chemin de vie avec une autre personne. Mais pas que…
Cela fait des années que je vois des patient(e)s désarçonné(e)s par des accroches qui semblent intenses et qui pourtant se volatilisent à la vitesse de l’éclair portant ainsi souvent atteinte à leur estime de soi et leur confiance en eux.
Qu’est-ce qui se joue donc entre le virtuel et le présentiel ?
C’est ce que je vous propose d’explorer ensemble dans cet article !

1) Plantons le décor

Que l’on vive isolé et cloitré chez soi où que l’on ait une vie intense où les activités se multiplient, rencontrer l’âme sœur « en live » semble plus compliqué que jamais.
C’est ainsi que nombre d’entre nous se lancent (ou se résignent) à faire des rencontres via le monde virtuel.
Que nous soyons séduits ou réticents, il est un fait que ces sites offrent une palette infinie de possibilités de contacts. S’ils facilitent les choses, ils favorisent également un certain nombre de dérives : des attitudes teintées d’impatience et de consumérisme, des conduites addictives, hystériques, harcelantes voire complètement névrosées et enfin des mensonges si vite rédigés.
C’est tellement commode de rayer (parfois de manière virulente selon l’humeur du jour) ceux que l’on ne trouve pas assez beaux, pas assez fun, débiles… Un clic et c’est fait !
C’est tellement simple de s’énerver parce que l’autre ne répond pas assez vite à son goût alors qu’il est peut-être juste en train de travailler ou de s’occuper de ses gosses !
Tellement aisé de critiquer ou de faire du mal lorsqu’on est derrière un écran.
Tellement facile de démarrer par le sexe plutôt que de faire un minimum connaissance.
Bon évidemment si votre envie est un plan cul « sans prises de tête » les chances d’une rencontre fructueuse augmentent considérablement 😉
Dans certains cas, la personne de l’autre côté de l’écran ne sera qu’un objet désincarné servant à combler ses manques et non une présence humaine à part entière.

Certes, je le répète, il y a des gens honnêtes et bienveillants qui consultent ces sites de façon saine, et avec discernement mais il y a également une série d’autres profils ! Voyons un peu quelques exemples…(je précise que les tableaux se déclinent au féminin comme au masculin)…

2) Ceux qui se sentent douloureusement rejetés dans la vraie vie

Les variantes se déclinent à l’infini : on raconte des salades sur son âge, son statut, sa profession, son poids ; on met des photos dont on cherche encore toute ressemblance avec la réalité.

Si on a une identité vécue comme défaillante, c’est l’occasion rêvée de s’inventer une nouvelle vie avec un « soi » idéalisé limite héroïque. On se crée ainsi un personnage doté de tous les atours qui font fantasmer monsieur et madame tout le monde.

Il y a aussi des gens …qui se disent grands photographes…Vous devinez la suite …

On y trouve également des célibataires qui ne le sont pas et qui ont domicilié dans leur placard conjoint(e) et enfants.

Dans le panel, on a aussi des intentions qui ne sont pas celles énoncées : on est là en fait juste pour séduire et se rassurer, pas pour vivre les choses dans le réel.

Parfois on y est pour juste pour le sexe mais sous le couvert d’une relation sérieuse ou en se proclamant adepte du polyamour.

Last but not least : il y a des gens en quête de votre portefeuille et qui seront exaltés de profiter de votre bonté pour vous plumer.

3) Ceux qui cherchent une relation impossible :

En effet, partir à la conquête d’une relation « sans prise de tête » ne veut pas nécessairement dire plan cul. Certains veulent vraiment une relation longue mais sans friction. Le virtuel leur permet d’entretenir le mirage d’une relation parfaite et ce jusqu’à la confrontation directe où tout s’effondre !
Car à partir du moment où l’on interagit avec d’autres humains, le long fleuve tranquille permanent est plutôt rare ! Vous en connaissez vous des gens qui sont toujours d’accord avec ce que vous dites et qui sont des maîtres zen incarnés ?
Souvent à travers un partenaire idéal, ce sont les blessures d’enfance que l’on cherche à réparer.

4) Les spécialistes du zapping

Ceux-là aussi vous laisseront percevoir une complicité voire une intimité rapide et évidente.
Ils vous proposeront volontiers des rdvs, mais ces derniers ont du mal à se concrétiser entre annulations répétitives ou lapins posés sans donner de nouvelles.
D’ailleurs méfiez-vous des « je te rappelle » ils sont souvent synonymes du contraire…

5) Les blessés non cicatrisés de la vie

Ils ont dans leur bagage un lot de trahisons encore vivaces, des colères qui respirent encore, un cœur égratigné dont le sang coule toujours.
Leur méfiance est accrue et chaque mot dit (ou non-dit) sera analysé à la loupe, chaque comportement sera jugé en fonction des lunettes de leurs blessures.
Ainsi vous risquez vite d’avoir des remarques ou des coups de gueule sur lesquels vous pourrez réfléchir longtemps sans comprendre ce qui s’est passé ou ce que vous avez fait.
Le risque d’être fliqué voire même d’être testé avec un autre faux profil est aussi présent…bon courage !

Toute histoire qui démarre sur un sentiment d’insécurité risque fort de mal se terminer…

Dans ce même mouvement, on trouvera les personnes qui tentent de vite oublier un(e) ex et de diluer leur peine dans la première rencontre venue.

6) Ceux qui cherchent à combler un vide intérieur abyssal

Face au sentiment de vide, certains veilleront à le combler du mieux qu’ils peuvent en travaillant sur eux, en ayant des chouettes amis, en ayant des activités enrichissantes, en faisant des voyages pour découvrir le monde…
D’autres se tourneront vers l’alcool, les dépendances, les compulsions…et les sites de rencontres !
Le besoin d’être aimé devient une question de vie ou de mort que l’on cherche à régler au plus vite au travers des contacts. La soif d’attention est sans fin, les attentes étouffantes. On n’est jamais rassasié.

7) Les addicts et les serials lovers

Addicts à internet, aux rencontres ou au sexe.
Ils passent des journées entières à draguer, à chatter, à se masturber et cumulent les rencontres sans pouvoir y mettre un frein. Ils sont sous l’emprise de leurs comportements.
L’absence d’échanges les confronte à un sentiment de solitude immense et à une tension extrême difficile à calmer autrement que par un retour sur le net.
Là c’est le stress de la vie et les angoisses qui chercheront à être dissolues dans une utilisation massive des sites.

8) Ceux qui en jettent plein les yeux

Le pire c’est que parfois ils sont parfaitement sincères !
L’accroche se fait par écrit, la communication devient vite intense et fluide, on est persuadé d’être amoureux, les mots d’amour s’installent et chantonnent agréablement aux oreilles laissant envisager des promesses à venir…

Oui mais…plusieurs options :

– La rencontre en vrai fait tomber le soufflé en un temps trois mouvements, la magie disparaissant d’un seul coup. La chimie du réel n’opère pas rappelant que l’écrit ne couvre pas l’entièreté de l’être humain.
– La personne qui paraissait si prompte à s’engager se voit paniquer et prend la poudre d’escampette. En effet, certaines personnes désirent sincèrement l’amour tant qu’il n’est pas là et sont persuadées vouloir s’engager. Mais une fois présent au pas de la porte, l’amour vient réveiller des problématiques d’attachement et c’est la panique qui prend alors la relève…laissant l’autre sur le carreau en peine incompréhension.

D’accord, il y a également l’option où tout se passe bien 😉

9) Ceux qui veulent juste séduire

Ils aiment attirer l’attention et faire mordre l’autre à l’hameçon, les correspondances sont enfiévrées mais ils rechignent à vous voir en vrai pour finalement reconnaître qu’ils ne sont pas libres.

Pourquoi ?

– L’attrait du jeu…
– Le besoin de combler une faille narcissique et de se rassurer…
– Le besoin de combler des manques dans leur couple et être en quête de validation extérieure…
– Combler certains fantasmes tout en ne passant pas à l’action…

Conclusion :

Les sites de rencontres rassemblent le meilleur et le pire de la nature humaine. Tous les types d’échantillons y seront représentés : les gentils, les brillants, les futés, les exotiques, les bienveillants, les fascinants mais aussi les pervers, les manipulateurs, les mythos, les baratineurs, les obsédés. Le tout est de ne pas s’y perdre surtout que l’écrit peut être facilement ensorcelant et accrocheur.
On peut s’emballer et se désenchanter avec la même rapidité.
Le tout est de saisir le mode d’emploi et de ne pas remettre en cause votre estime de vous-même à chaque histoire qui retombe.

Sur ce, je vous souhaite une semaine empreinte de découvertes et de compréhension

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer