Bien qu’essentiel pour l’homme aussi notamment pour une bonne capacité érectile, c’est son importance pour la femme que je vais développer dans cet article. Histoire d’alterner 😉

En quoi vient-il augmenter notre qualité de vie ?

Quels sont les éléments qui lui portent préjudice ?

Qu’est-ce qui lui fait du bien ?

Ce sont ces questions que nous allons éclaircir ensemble !

1. Périnée ??? De quelle partie du corps parlons-nous ?

En fait il s’agit de l’ensemble des muscles et ligaments qui compose le plancher pelvien. Il s’étend donc du pubis jusqu’au coccyx (en clair entre le sexe et l’anus 😉 formant ainsi une sorte de hamac venant soutenir nos organes internes.

2. Pourquoi est-il si important ?

En tant que sexologue d’abord, un périnée à la fois souple et musclé va permettre de ressentir beaucoup plus de sensations au cours d’un rapport sexuel. Il va mieux enserrer le sexe de l’homme et faciliter ainsi l’accès à du plaisir.

Plus on bouge le bassin, plus on est à son écoute plus les sensations agréables seront amplifiées.

Mais encore….

Il soutient la vessie et les organes internes !

3. Conséquences d’un périnée négligé et distendu

  • Moins de sensations sexuelles on l’aura compris ;-)…et ce en raison d’une plus grande béance du vagin.
  • Un risque accru de pertes urinaires voire de selles.
  • Mauvais maintien des tampons durant leurs règles.
  • Une descente des organes (utérus, vessie, rectum), aussi appelée prolapsus, car plus rien ne résiste à la pression abdominale. Dans ce cas, une intervention chirurgicale pourra être nécessaire.

4. Mais qu’est-ce qui peut le rendre si fragile ?

  • Tout d’abord la grossesse et l’accouchement et ce pour diverses raisons : le bouleversement hormonal rend les muscles et ligaments plus mous, plus lâches ; le poids du bébé ; le fait que le bébé va devoir passer par le vagin ; et enfin le recours possible à une épisiotomie lors de l’accouchement (incision du périnée pour permettre une ouverture plus grande)

Mais aussi :

  • Le surpoids.
  • Le vieillissement.
  • La constipation chronique.
  • Une toux chronique.
  • La fait de porter quotidiennement des hauts talons.
  • Une chute sur le coccyx.

Autant d’éléments qui vont exercer une pression abdominale supérieure à la normale.

5. Comment le rééduquer ?

Je sais que l’on se sent souvent débordée après l’arrivée d’un bébé, et pourtant négliger sa rééducation périnéale peut avoir de lourdes conséquences pour plus tard. Surtout si d’autres grossesses ont précédé sans rééducation également.

Ces séances sont remboursées par la mutuelle alors n’hésitez pas en sachant que le délai recommandé est de commencer dans 6 à 8 semaines après l’accouchement.

 

Maintenant, que ce soit suite à un accouchement ou pas, quels sont les techniques possibles ?

 

Le mieux est de le faire en étant accompagnée d’un kiné ou d’une sage-femme.

Des abdominaux hypopressifs peuvent être enseignés : il s’agit alors de renforcer la sangle abdominale (traverses et obliques) à l’aide de la respiration. Attention, tous le types d’abdominaux ne sont pas conseillés.

La méthode manuelle : doigts insérés dans le vagin, des contractions et relâchements autour seront demandés.

L’électrostimulation : là, c’est une sonde qui est introduite dans le vagin. Cette dernière va ensuite induire un faible courant électrique pour que le périnée puisse se contracter.

Le biofeedback : toujours avec une sonde mais c’est la femme qui doit effectuer les contractions et elle pourra voir sur un écran l’intensité de ses efforts !

Vous pouvez aussi réaliser certains exercices de vous-même à la maison : Contractez vos muscles du périnée durant 5 secondes (comme si vous reteniez vos urines), puis relâchez-les durant 10 secondes, réaliser 3 séries de 10 contractions. Pour une réelle efficacité, pratiquez ces exercices quotidiennement pendant un certain temps (voir d’abord ce qui est conseillé par votre kiné)

En cas de chute sur le coccyx, un ostéopathe peut vous aider à vous remettre d’aplomb !

Petite remarque : Si votre périnée est suffisamment tonique, pas la peine de le muscler davantage. Pour être efficace il doit garder une certaine souplesse ! Trop rigide ce n’est pas bon non plus, les effets risquent d’être inversés. Comme dans tout, la pondération reste de mise 😉

6. Et au quotidien, comment en prendre soin ?

  • Veillez à avoir une activité physique régulière afin de maintenir une bonne tonicité musculaire globale.
  • N’attendez pas l’extrême limite pour uriner.
  • Ne pousser pas comme une malade pour aller à selles. Les efforts excessifs sont particulièrement nocifs pour le périnée.
  • Dans le même ordre d’idées, songez à adopter une alimentation suffisamment riche en fibres afin d’éviter justement la constipation.
  • Gardez un poids autant que possible équilibré.
  • Si vous souffrez de toux chronique, prenez-la en charge avec un spécialiste.
  • Si porter des talons hauts est important pour vous, compensez à la maison en marchant pieds nus dès que vous pouvez 😉
  • Faites attention à ne pas porter des charges trop lourdes.
  • Attention au tabac : parmi ses méfaits on retrouve une altération des tissus musculaires.

Conclusion : 

Ne prenez pas l’état de votre périnée à la légère sous prétexte de manque de temps ou de l’absence de conséquences à court terme. Si vous en prenez soin, il vous remerciera plus tard par une plus grande qualité de vie, sexuelle ou générale 😉

Sur ce je vous souhaite une semaine tonique et joyeuse !

Florence

Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer