On en entend souvent parler mais au fond, à quoi sert-elle, en quoi son taux est-il important et quel est son rôle dans la sexualité ?

Testostérone, de quoi parle-t-on ?

Cette hormone est la star des hormones virilisantes que sont les androgènes.
L’homme a cette particularité d’en avoir beaucoup plus que la femme.

Aussi appelée hormone du désir voire hormone du dynamisme, la testostérone joue un rôle majeur sur différents plans même si c’est la sexualité qui nous intéresse ici :

Concernant votre apparence physique messieurs… :

Elle agit sur votre masse musculaire et favorise l’élimination du gras au niveau de votre ceinture abdominale…Ce qui déjà en soi n’est pas négligeable 🙂
Elle améliore également l’endurance

Concernant votre psychologie :

Elle favorise votre bonne humeur, vous aide dans vos prises de décision, favorise le goût de l’aventure, aide à avoir un esprit plus combatif et à prendre des décisions. Bref, elle potentialise votre esprit de conquête du monde 🙂

Concernant votre épanouissement sexuel :

Avoir un bon taux de testostérone permet de maintenir une meilleure libido et d’avoir une érection tonique !

 

Bien sûr, le désir chez l’homme comme chez la femme est multifactoriel et en lien notamment avec la qualité de la relation et l’état psychologique.
Un état dépressif et  la prise de certains médicaments peuvent aussi engendrer chez l’homme une baisse d’intérêt pour les plaisirs charnels.

Néanmoins, cet aspect hormonal n’est pas à négliger et est une des premières choses que l’on peut vérifier facilement au travers d’un bilan sanguin.

Si son taux s’avère maigrichon, la médecine peut aisément y pallier. Il serait donc dommage de passer à côté.

Il semblerait en effet que le taux de testostérone moyen soit en diminution depuis quelques années.

Les scientifiques évoquent à cela différents arguments : les produits chimiques et autres pesticides présents dans notre environnement, le stress sans cesse croissant qui vient perturber notre métabolisme et notre équilibre hormonal, le mauvais sommeil, l’excès d’alcool, le tabagisme.

Un déséquilibre alimentaire et la présence de carences peuvent également influencer sa production.

Par conséquent, si on veut déjà un peu la rebooster naturellement, différentes actions sont possibles :

  • revoir votre équilibre alimentaire
  • envisager un sevrage tabagique si vous fumez
  • éviter les excès d’alcool
  • revoir votre mode de vie, agir sur vos différents facteurs de stress, apprendre à vous détendre et à méditer 🙂
  • ne pas lésiner sur le sport ! ( et je ne parle pas que du sport en chambre 🙂 , ça serait trop facile !)
  • veillez à la qualité de votre sommeil

…Et faites l’amour !…Une pratique régulière de la sexualité favorise un bon maintien de votre taux d’hormone du désir !

Vous avez des doutes ? Vous vous demandez si vous devez faire une prise de sang et consulter un spécialiste ?

Voici déjà un petit questionnaire élaboré par le docteur John Morley qui permet de détecter un éventuel manque :

  1. Avez-vous une baisse de libido (moins envie de faire l’amour) ?
  2. Ressentez-vous un manque d’énergie ?
  3. Avez-vous une baisse de force musculaire ou d’endurance ?
  4. Avez-vous remarqué une baisse de votre joie de vivre ?
  5. Etes-vous triste, grincheux, grognon ?
  6. Est-ce que vos érections sont moins fortes ?
  7. Avez-vous remarqué une baisse de vos capacités sportives ?
  8. Avez-vous sommeil après le diner ?
  9. Il y-a-t-il une diminution de vos performances au travail ?
  10. Avez-vous rapetissé ?

Rien qu’en répondant « oui » à la question 1 et 6, une vérification vaut la peine ; si vous avez répondu « oui » à au moins 3 des questions, un petit bilan peut être le bienvenu.

Attention néanmoins, beaucoup de ces symptômes peuvent avoir pour origine un état dépressif ou de burn out.

!!!! Pas la peine non plus d’en abuser et de prendre de la testostérone pour le plaisir ou dans l’espoir d’être le superman du sexe : Un excès de testostérone a lui aussi des inconvénients majeurs :

  • risque accru de comportements particulièrement agressifs
  • augmentation d’attitudes bipolaires, de troubles de l’humeur
  • diminution de sa propre production de testostérone naturelle (c’est ainsi que de nombreux bodybuilders  se sont retrouvés infertiles à force d’avoir utilisé des stéroïdes)
  • augmentation du taux de mauvais cholestérol
  • acné
  • perte de cheveux
  • hypertension artérielle
  • lésions hépatiques

Il ne s’agit donc pas de se doper ou de jouer avec votre santé, mais bien de garder un niveau d’équilibre !!!

Florence,
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer